Plan quinquennal de développement

Dans le but de partager une même vision du développement bioalimentaire au Centre-du-Québec, l’ensemble des intervenants du secteur se dotent, tous les cinq ans, d’un plan regroupant les priorités régionales.

C’est Développement bioalimentaire Centre-du-Québec qui est responsable de l’élaboration et de la coordination de ce plan de développement.  Annuellement, l’organisation tient avec ses partenaires un événement de mise à jour du plan d’action, le comité de pilotage. Ce comité émet ensuite un bilan qui recueille l’ensemble des actions réalisées dans le secteur bioalimentaire en lien avec le plan quinquennal de développement.  

Plan de développement des secteurs agricole et agroalimentaire du Centre-du-Québec 2013-2018

Plan quinquennal de développement 2007-2012 des secteurs agricole et agroalimentaire

L’édition 2013-2018

Le plan quinquennal 2013-2018 est le troisième plan que s’est doté la région.  Définis dans le cadre de consultation avec les partenaires, ceux-ci ont défini six axes prioritaires pour la région :

Axe 1 :
L’adaptation des entreprises

Les entreprises de la filière agroalimentaire subissent l'influence de nombreux facteurs externes qui modifient l'environnement d'affaires. L'adaptation des entreprises est une condition essentielle pour répondre aux exigences des marchés et pour demeurer compétitives. Pour surmonter les défis sans cesse changeants, les gestionnaires doivent être accompagnés afin de répondre aux réalités d'affaires actuelles et futures.

Axe 2 :
L’accès aux marchés

Qu'il s'agisse de grande distribution, de circuits courts, de marché régional ou de marché d'exportation, les entreprises doivent y trouver l'accès qui leur convient. Pour les grands réseaux de distribution, il faut soutenir les entreprises agricoles et agroalimentaires du Centre-du-Québec afin d'accroître leur capacité d'accès à ces marchés, car la concentration et les exigences des acheteurs demandent beaucoup d'adaptation.

Parallèlement, les circuits courts occupent une place de plus en plus importante sur l'échiquier de la mise en marché des produits locaux. Ce mode de mise en marché contribue directement à la notoriété des produits de la région et à la valorisation du métier d'agriculteur.

Axe 3 :
La transformation alimentaire

Il est souhaitable d'accroître les activités de transformation à valeur ajoutée afin de multiplier les débouchés des produits agricoles centricois et ainsi accroître l'apport de la transformation agroalimentaire au secteur manufacturier régional. Les produits de quatrième (prêt-à-l'emploi) et cinquième (mets préparés) gammes, sont des segments de marchés en croissance et représentent des opportunités d'affaires à saisir pour les entreprises de la région. En plus de renforcer notre agriculture, le fait de transformer les produits agricoles de la région permet de consolider et de générer des emplois.

Axe 4 :
Les ressources humaines

les emplois de la filière agroalimentaire comptent pour tout près de 20% des emplois régionaux, mais il n'est pas facile d'arrimer l'offre de main-d’œuvre aux besoins du secteur (qualification, rétention). Les gestionnaires, souvent principale ressource humaine de leur entreprise, font face à plusieurs défis tel; l'isolement, la formation continue, le transfert, la relève, la polycompétence, etc.

NOUVEAU!!  Axe 5 :
L'alimentation et le consommateur

De plus en plus de consommateur sont prêts à choisir les produits locaux et à adopter des saines habitudes de vie. La provenance des produits, les considérations environnementales, les attributs santé et la qualité des produits sont des aspects qu'il faut véhiculer auprès des consommateurs et des différents maillons de la filière. De plus, le citoyen-consommateur est un incontournable puisque ses achats ont un impact direct sur le développement de l'agriculture et des entreprises agroalimentaires centricoises.

Axe 6 :
Les productions ciblées

Les partenaires rassemblés autour du Plan  de développement conviennent de positionner la région davantage dans six secteurs de production. Ces secteurs sont :

  • Acériculture,
  • Agriculture biologique,
  • Agrotourisme,
  • l’industrie fromagère et les produits laitiers de spécialité,
  • Viandes de spécialité.